Property Manager : Au revoir Luckey Homes! Bonjour la transparence!


Chers amis bonjour,

 

Aujourd’hui je reprends la plume car il y a peu de temps les amis de Luckey Homes m’ont rendu les clefs de mon appartement du Vieux-Lyon et j’ai donc mis en place une transition avec mon Property Manager actuel.

Peut-être que vous avez déjà eu envie de prendre un de ces gestionnaires spécialisé dans location saisonnière de type Welkeys, Luckey Homes ou encore Hostmaker et vous vous demandez comment cela se passe ?

Je n’ai jamais eu à me plaindre de Luckey Homes. Quelques petites bourdes ont pu être remarquées durant le temps (un an et demi) pendant lequel j’ai travaillé avec eux. Mais l’erreur est humaine et la bonne prestation compensait ces légères petites broutilles.

Vous pouvez allez avoir tout d’abord mon article précédent qui vous donnera mon avis ainsi que mon expérience sur eux.

J’ai tout d’abord voulu mettre en place cette transition il y a plus de six mois, cependant ils ont réussi à me tenir en augmentant le prix des nuitées et donc du revenu mensuel.

Un revenu locatif qui n’a d’ailleurs pas spécialement augmenté plus que ça. Puis des travaux ont traîné en longueur sur quatre mois ce qui a légèrement retardé la transition.

Enfin fin août dernier, cette transition s’est enfin effectuée ; j’ai pu faire l’état des lieux et reprendre la main sur mon annonce.

Comme moi au début, je sais que pas mal d’entre vous ne savent pas comment cela se passe à la fin du contrat, alors je vous fais simplement partager mon expérience.

 

Les annonces

 

Un mois avant, je prends contact avec mon gestionnaire de comptes afin de récupérer les différents comptes sur lesquels sont passées les annonces comme booking, Airbnb, Homeaway…

Je me heurte tout de suite à deux problèmes :

Le premier problème c’est que je peux récupérer uniquement mon annonce Airbnb, les autres annonces étant sur des comptes propriétaires.

Le deuxième problème c’est que je ne peux pas récupérer les identifiants du compte tant que l’état des lieux n’a pas été fait. Mais alors impossible de planifier ne serait-ce que deux jours à l’avance les voyageurs suivants.

 

L’état des lieux

 

Le jour J, jour de la transition, j’arrive donc à l’appartement avec deux minutes de retard. Mon Property Manager est bien présent et me fait faire un tour rapide des lieux.

On discute cinq minutes car il connaît sûrement mieux l’appartement que moi et j’ai sûrement des choses à apprendre de lui. Il n’y a rien à dire sur l’état des lieux au premier coup d’œil.

Le nombre de clefs rendues me paraît plus faible qu’au départ (trois au lieu de quatre) mais je ne suis pas sûr de moi donc je ne dis rien.

 

L’après Luckey

 

L’après Luckey a été plus compliqué et ce pour plusieurs raisons.

La première raison a été et est toujours aujourd’hui la communication.
Quelques jours après nous avons constaté qu’il manquait le petit conteneur à capsules de la cafetière Nespresso.

La tige qui permettait de tenir le pommeau de douche était également cassée.

Mais ce que j’ai trouvé le plus gênant c’est que mon nouveau Property Manager a trouvé le détecteur de fumée posée en haut d’un placard sans pile.

En bref j’ai fait ma transition et j’ai accueilli le premier voyageur dans l’appartement et tout s’est bien passé.

Parallèlement, un long et mauvais commentaire épistolaire à fait son apparition sur Airbnb et a bloqué les réservations durant cinq jours.

Plutôt difficile de démarrer dans ces conditions, sans les identifiants du compte Airbnb pour prévoir en avance les locations à venir et une fois accès au compte, celui-ci se retrouve bloqué.

Une dernière anecdote était qu’un client avait commandé des chaînes payantes, notamment une chaine coquine. Le gestionnaire m’avait dit qu’il s’occuperait de la box et qu’il mettrait des codes d’achat. Lorsque je lui ai parlé de ce problème il m’a dit que je serais remboursé. Aujourd’hui encore 4 mois après, j’attends toujours le remboursement.

 

Pour finir

 

J’ai beaucoup aimé travailler avec Luckey pour l’indépendance et le silence qu’ils permettaient d’avoir.

Aujourd’hui, j’ai beaucoup moins cette tranquillité mais d’un autre côté je sais ce qui se passe à mon appartement, s’il y a un problème par exemple. Je peux voir tout de suite les commentaires ainsi que les échanges avec mon gestionnaire.

Je peux voir également les demandes de longue durée, si les demandes sont annulées et donc si je peux faire du surbooking.

 

Et vous préférez-vous travailler avec une grosse boîte qui gère tout de son côté et être tranquille ?

Ou préférez-vous avoir la main sur la plupart des choses et être sûr de vous ?


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *