7 conseils pour bien rédiger son annonce immobilière


Aujourd’hui il fait un temps magnifique et pourtant je dois rester à l’intérieur c’est bien dommage !

En effet, les pollens viennent de sortir et arriver à la campagne alors que c’est le moment le pire pour les allergies ce n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux.

En attendant je reste cloîtré dans mon nouveau « bureau » qui est en fait un immense garage double, entièrement carrelé, avec son grand placard, des fenêtres et complètement isolés.

Il ne sert pour le moment pas de garage mais bien de bureau.

J’ai donc mis à profit ce temps pour vous concocter un article sur les annonces immobilières.

Nous allons parler aujourd’hui de la création de vos annonces immobilières, et j’entends plus particulièrement les locations nues ou meublées.

La description de votre annonce immobilière

 

Qu’il s’agisse d’une annonce immobilière de vente ou de location, cette annonce doit être rédigée avec le maximum d’informations possibles afin de séduire le maximum de personnes concernées par le bien en question.

Votre annonce est un peu votre façade, votre vitrine commerciale, et ce qui vous permet de vendre au final.

Lorsque vous créez votre annonce, les points les plus importants à aborder sont les suivants :

1 – Les photos :

Il est évident que les photos sont la chose la plus importante d’une annonce immobilière. Une annonce sans photo n’est quasiment pas regardée et une annonce avec des belles photos provoque l’effet coup de cœur et est vue 10 fois plus que les autres.

Il y a quelques petites astuces qui vont faire ressortir vos photos d’intérieur si vous les prenez vous-même.

En quelques lignes vous pouvez :

  • allumer toutes les lumières en plus de l’éclairage naturel
  • Faites vos photos un jour de beau temps et un moment où le soleil est plutôt bas
  • faites vos photos avec un objectif grand angle
  • faites vos photos à hauteur de torse (130 cm de hauteur environ)

N’oubliez pas que les photos sont ce qu’il y a de plus important et que si vous ne pouvez pas faire appel à un professionnel je vous conseille alors d’acheter un appareil photo avec objectif grand angle et de commencer par faire les photos vous-même.

Certains Smartphones savent gérer aujourd’hui le grand-angle; vous pouvez vous renseigner de ce côté-là.

Il existe également, si vous êtes mieux équipé comme par exemple à l’aide d’un réflexe, des stages de photographie d’intérieur pour débutants. N’hésitez pas à aller faire un tour sur Google qui pourra vous renseigner.

 

2- Indiquez la bonne transaction :

 

Indiquer la bonne transaction permettra à vos futurs acheteurs de tout de suite tomber sur votre annonce s’ils choisissent le bon filtre. Indiquez bien s’il s’agit d’une location, d’une collocation, d’une vente… ainsi que d’un appartement, d’une maison, d’un local commercial…

3 -L’emplacement est primordial

 

N’hésitez pas à indiquer l’emplacement précis du bien, cela permettra de faire gagner du temps non seulement à vos futurs acheteurs mais également à vous-même. Souvent les agents immobiliers indiquent seulement un arrondissement, une commune. Mais je sais que sur une petite distance qui peut tenir à une ou deux rues parfois, le quartier et sa valeur au mètre carré ne sont plus du tout les mêmes.

Rien n’est plus désagréable à un futur acheteur ou un futur locataire que de se voir refuser l’adresse du bien; se voir proposer un rendez-vous en agence pour la visite ; et enfin se rendre contre que le bien est à l’autre bout de la commune ou de l’arrondissement, là où le prix au mètre carré est finalement très élevé #truestory

 

4 -Le prix de vente ou le loyer

 

Estimer le prix du marché n’est pas forcément chose aisée. C’est pour cela qu’il faut utiliser tous les outils en notre possession et si besoin faire appel à des professionnels.

 

Pour vendre, vous pouvez faire appel par exemple à un notaire ou à un expert immobilier indépendant mais cela n’est pas gratuit. Une expertise d’agent immobilier en revanche est gratuite, c’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à en faire venir plusieurs et faire une moyenne de l’estimation finale.

 

 

Vous avez également des sites Internet pour estimer le prix d’un bien en fonction du mètre carré et des caractéristiques du bien :

 

http://immoprix.com

http://notaires.fr

http://drimki.fr

http://www.cotation-immobiliere.fr/

http://www.lacoteimmo.com/

http://www.meilleursagents.com/

http://seloger.com

http://www.lavieimmo.com/

http://meilleursagents.com

 

5 – La superficie et le nombre de pièces

 

Indiquer la superficie et le nombre de pièces est je dirais obligatoire. Si vous êtes en appartement vous êtes soumis à la loi Carrez et si vous êtes en maison vous pouvez utiliser cette loi pour mesurer la superficie.

N’hésitez pas à indiquer toutes les superficies supplémentaires :  surface utiles et/ou non habitables comme les garages, cagibi, arrière-cuisine, grenier, cave, jardin etc.

 

6 – Les coordonnées afin d’être joignable le plus facilement possible

 

Aujourd’hui les gens sont fainéants, je sais que je n’arrête pas de vous le dire et c’est pour cela que vous devez être joignables le plus facilement possible. Un téléphone, un 06, un mail également pour les gens qui n’osent pas appeler 😉 et le tour est joué !

 

7 – Etudiez La concurrence

 

Afin de faire une bonne annonce je vous conseille d’étudier ce qui se fait chez vos concurrents et d’accentuer sur les points qui vous démarquent d’eux.

Imaginez par exemple que l’appartement de la rue d’à côté est un appartement pour famille nombreuse, n’hésitez pas à accentuer le fait que le vôtre est un appartement pour jeunes professionnels.

Pour être mieux référencé que les autres sur Google, votre annonce devrait faire plus de 300 mots afin de respecter le référencement SEO. C’est préférable mais pas forcément nécessaire.

 

Pour conclure

 

Donc si vous avez un bien à mettre en location nue, meublée, cet article est pour vous. Je passe bien sûr tous les sites où l’on peut poster les annonces de particulier à particulier par exemple, cela pourra toujours faire l’objet d’un autre article.

Dans cela j’entends également la collocation, le bail étudiant etc.

Si cet article vous a apporté ou si vous trouvez qu’il manque des choses dans cet article, indiquez le dans les commentaires ci-dessous et on se retrouve très vite


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *