Comment éviter le « trou d’argent » très facilement et à tous les coups.


Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de ce qui s’appelle du trou d’argent.
Cette partie est souvent négligée à tort par les investisseurs. Malheureusement lorsqu’on commence, qu’on est débutant on ne s’attend pas forcément à avoir « un trou d’argent ». C’est pour cela que je vais vous expliquer en quelques mots ce que c’est et pourquoi il faut bien en tenir compte.

Définition du trou d’argent

la première fois que j’ai entendu ce mot « trou d’argent » c’était lors d’un séminaire sur l’indépendance financière. Cette expression m’a marqué car elle reflétait exactement ce que j’étais en train de vivre.

Lorsque vous faites un investissement vous allez avoir ce qui s’appelle justement ce « trou d’argent ». C’est-à-dire que vous pouvez avoir beaucoup de liquidités à un instant T et les voir fondre à vue d’œil entre deux investissements. Par exemple le temps d’obtenir les loyers vous devez payer les intérêts ou des frais annexes et bien c’est ça le trou d’argent !

trou d'argent

Un exemple concret

je vais prendre tout simplement comme exemple mon propre cas.
Il y a quelque temps j’ai signé deux compromis de vente pour deux investissements locatifs : un immeuble de rapport et un appartement en centre-ville.
Pour l’immeuble de rapport même s’il n’a pas abouti j’ai quand même dû avancer 1000 € au titre de l’acompte. (Tout n’est pas négociable à zéro).
Pour l’appartement au niveau du crédit je n’ai rien avancé, les meubles non plus, par contre il a fallu payer 500 € par mois pendant six mois juste pour des intérêts. Après il a fallu rajouter tous les divers comme les aspirateurs, les draps, tout pour l’entretien, les machines à café etc.…
et c’est là qu’on se retrouve dans un trou d’argent.
Je peux vous dire qu’on attend avec impatience les premiers loyers.
temps

Votre cas

Vous êtes dans ce cas ou sur le point de l’être et vous envisagez plusieurs solutions :
vous dites que peut-être vous feriez un crédit pour payer… votre crédit
un découvert peut-être ?
Votre problème c’est que vous n’arrivez pas à vous en sortir et que vous tendez vers la banqueroute.
Que peut-on faire dans ces cas-là ?
Comment éviter cela

Tout d’abord vous pouvez lire l’article http://notrepatrimoine.fr/epargne-ou-depense/ . Cet article vous explique un des secrets des riches qui est de se payer en premier et d’avoir une épargne de précaution.

La solution que je vous préconise

  • Il ne faut jamais acheter avec de l’apport si vous êtes court en trésorerie.
  • Avoir une épargne de précaution de l’ordre de six mois de salaire environ permet de pallier à ce genre de “crise” temporaire.

Si je n’avais jamais eu cette épargne de précaution, alors j’avoue que je serais vraiment dans la panade aujourd’hui.

Cette épargne de précaution m’a permis de payer 6 × 500 soient 3000 € d’intérêt, 1000 € d’acompte, 3000 € de frais de compta et apport en capital et environ 1000 € de diverses petites choses comme des consommables.
On est donc à 8000 € sur six mois soit 1330 € / mois environ.

 

epargne

Pour conclure

Aujourd’hui les caisses sont presque vides, mais heureusement elles ont tendance à se remplir de plus en plus vite. Dans un prochain article je vous ferai un bilan chiffré de tous mes revenus locatifs par appartement.

Et j’ai hâte d’être à ce jour, je dois faire mon bilan à la fin du mois de janvier donc je vous dirai tout cela.

En attendant, dites moi si vous avez une épargne de précaution ou si vous êtes en train de la préparer en vu d’investir. Et surtout ce que ce vous en pensez.

A très vite!

Michael


4 Comments

  1. David Demaire
    26 janvier 2017
    • Michael
      26 janvier 2017
  2. Jean-Claude
    18 avril 2017
    • Michael
      18 avril 2017