Qu’est-ce qu’un Channel Manager ? Et comment je me suis trompé de choix.


Tout a commencé fin d’année dernière.

J’ai ouvert mes annonces sur AirBnB, et commencé à ouvrir un compte sur booking. Je me suis vite rendu compte que pour la synchronisation des calendriers ce n’était pas très pratique.

Il y avait évidemment ce que l’on appelle les formats ICal, qui permet de synchroniser automatiquement les calendriers des portails entre eux. Mais les mises à jour ne sont pas immédiates (1 fois par jour par exemple) et peuvent provoquer des doublons.

Il faut donc enlever la réservation instantanée sur AirBnB ce qui nous fait perdre des réservations.

J’avais entendu à droite à gauche qu’il existait des logiciels permettant de synchroniser différents portails (AirBnb, booking, HomeAway…)

 

Qu’est-ce qu’un Channel manager

 

Il me fallait donc un de ces logiciels que l’on appelle Channel manager. Tout d’abord qu’est-ce qu’un Channel manager ?

Un Channel manager est utilisé dans l’hôtellerie, pour simplifier la tarification, la gestion, la planification et les calendriers des hôtels. Il est ainsi possible de définir des tarifs en fonction des saisons par exemple, des week-ends, et même selon certains Channel manager, de créer des règles personnelles.

En appliquant ce logiciel à la location saisonnière, il est possible d’automatiser un grand nombre de tâches notamment la synchronisation entre les différents portails.

Ce qu’il y a de bien c’est qu’il est possible de tout gérer sur un seul logiciel au lieu de se balader sur tel site, tel site ou tel site.

La possibilité de synchroniser son tarif de base avec un pourcentage d’augmentation sur un autre site si celui-ci prend plus de commissions.

J’ai donc cherché à droite et à gauche quel logiciel pouvait me convenir. À la fois bien et pas trop cher.

Vous allez voir que l’achat que j’ai fait, vous ne devez surtout pas le reproduire.

 

L’abonnement

 

En fouinant sur Internet, je tombe sur Xotelia.

Leur site, aux abords très professionnels, est composé d’une page de vente sur laquelle il y a une vidéo. Il faut s’inscrire pour voir la vidéo. Jusque-là rien de bien grave.

Une fois que j’ai accès à la vidéo, celle-ci est plutôt intéressante et donne envie d’acheter. C’est normal, c’est le but d’une entreprise que de vendre.

D’après la vidéo, Xotelia a pas mal de choses que je veux comme la synchronisation entre les portails, des tarifs, des calendriers et plein de choses d’autres.

Du coup à la fin de la vidéo je n’hésite pas : je signe !

Nous sommes le 23 décembre et j’ai absolument besoin que tout soit en place pour le 1er janvier.

À la fin de l’inscription, il m’est indiqué que je vais être contacté par une personne de leur équipe afin d’avoir une formation. Pourquoi pas… Il est vrai que ce genre de logiciel est souvent complexe à prendre en main. Pour moi tant que tout est prêt avant le 1er janvier il n’y a pas de problème.

Cela laisse quand même 10 jours devant nous et même si c’est les vacances, c’est pour moi largement suffisant.

La personne de Xotelia me rappelle le 26 décembre. Petit intermède téléphonique durant l’après-midi joujoux–famille–chocolats mais ce n’est pas grave c’est ça la vie d’entrepreneur.

Nous avons discuté pendant un petit moment…

 

Le rendez-vous

 

Ainsi Monsieur Xotelia m’a proposé un rendez-vous pour la formation.

Le 18 janvier !

Je lui ai bien sûr dit que ça ne m’arrangeait pas, et je lui ai demandé s’il n’avait rien plutôt de préférence avant le 1er janvier.

Un peu trop optimiste le Michael…

« Si vous n’avez rien avant, alors ce sera le 18 janvier. »

Et en attendant c’est la galère avec booking : à peine l’annonce créée et validée (ce qui a pris bien sûr pas mal de temps) il y a un afflux de réservations d’origine du Maghreb, du Chili etc. toutes ces personnes n’ont aucun visa, ne se présentent pas ou payent en cash. Mais attention chez booking votre établissement doit être ouvert et réservable absolument afin d’obtenir certaines options. Et en plus pour obtenir ces options vous devez avoir beaucoup de réservations confirmées avec des bonnes notes alors que la plupart de ces réservations ne se présentent pas.

Le 18 janvier tout content, j’arrive au rendez-vous. J’avais hâte d’avoir l’accès à mon compte et d’apprendre toutes les possibilités du Channel manager.

Comme j’habite sur Lyon, j’ai fait la formation en présentiel dans les locaux de Xotelia. Tout se passe dans un immeuble de bureaux tout neuf, de bon standing et qui sent une odeur particulière.

Vous savez cette odeur que l’on sent le lundi matin lorsque l’on arrive au bureau, un mélange de café, de moquette et de neuf.

Arrivé dans les locaux, je suis accueilli par une jeune demoiselle plutôt charmante qui m’accompagne dans une salle de réunion. Je passe devant la machine à café qui me fait plutôt envie en milieu de matinée.

J’attends donc cinq minutes, la salle de réunion étant vitrée en plein milieu d’un open space, je suis un peu mal à l’aise. Je fais donc style de lire le journal chose que je ne fais jamais.

C’est là que la charmante Cathy vient me chercher…

 

La formation

 

… et débute la formation d’une heure.

Tout va bien, elle m’explique tout ce que j’avais déjà compris dans la vidéo. Le cours est plutôt clair bien que j’imagine que pour les novices en informatique il doit s’agir d’une épreuve.

En une heure je n’ai pas appris grand-chose de plus que dans la vidéo. J’étais là pour poser des questions, ce que j’ai fait et pour établir une sorte de « profil » hôtelier.

Un petit souci, c’est que comme nous sommes dans un open space il ne faut pas faire trop de bruit. La formatrice avait un accent à couper au couteau et ne comprenait en plus pas tout ce que je demandais c’était vraiment difficile dans le contexte.

C’est-à-dire le nombre d’annonces, le nombre de biens, le nombre de portails, les tarifs etc.

Ce channel manager ne s’occupe pas de rapatrier vos annonces et de les synchroniser avec les autres portails. Il est possible de créer son annonce sur chaque portail puis de synchroniser tarif, calendrier etc… via Xotelia.

Ce channel manager ne s’occupe pas non plus de créer les annonces, c’est à vous de le faire. Mais cela c’est à peu près partout pareil.

Il n’y a pas de création de règles. Un exemple tout bête par exemple si vous voulez baisser automatiquement de 30 % le tarif pour les trois prochains jours afin d’augmenter les réservations de dernière minute.

Il n’y a pas non plus d’envoi d’e-mail automatique comme par exemple un e-mail trois jours avant pour les informations touristiques, un e-mail un jour avant pour les informations de check in etc.

Ces deux dernières options étant pour moi primordiales j’ai fait ce qu’il y avait de mieux à faire.

 

Le litige

 

Dès le lendemain ou surlendemain, j’ai envoyé une lettre en recommandé avec accusé de réception qui a été réceptionnée le début de la semaine suivante.

Mais quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai vu la réaction à ce mail :

channel manager

Curieuse réponse car, effectivement en jetant un coup d’œil dans le contrat en pièce jointe le paragraphe résiliation est en plein milieu et on ne peut pas le louper.

 

channel manager

Donc vraiment curieux en effet, car :

  • le présent contrat est conclu à compter de la date de signature (OK la date de signature est le 23 décembre)
  • et pour une durée d’un an (simple à comprendre)
  • à compter de sa mise en vigueur qui interviendra lorsque l’ensemble des informations (identifiants d’accès aux sites, descriptif de l’établissement et des chambres, photographies, tarifs, disponibilités)
    auront été saisies et validées dans la plateforme Xotelia. (Chose qui n’a jamais été faite car je n’ai jamais utilisé l’application.)
  • ou au plus tard 60 jours à compter de la date de réception du premier paiement : Ohhh ! Le premier paiement à moins de 30 jours.

channel manager

 

Bref, nous ne sommes pas là pour chercher des poux, ni pour se morfondre mais il faut savoir que :

  • Il n’y a pas d’information du délai légal de rétractation celui-ci est donc porté à 12 mois.
  • Le non-respect de l’obligation d’information précontractuelle liée au droit de rétractation ainsi qu’aux conditions d’exercice du droit de rétractation est passible d’une amende de 75 000 €.
  • Ils sont tenus de me rembourser dans les 14 jours suite à mon recommandé sinon il y a ce que l’on appelle une sanction graduée. (C’est-à-dire une majoration en % exponentielle en fonction du temps).

 

Entre le 25 janvier et le 16 février je les ai relancés trois fois et voici leur réponse

channel manager

 

Actuellement ils rentrent donc dans la sanction graduée et ils me doivent : 36.60 * 2 = 73,2

Et comme cela fait plus de 60 jours que le délai de 14 jours est dépassé ils me doivent 50 % de la somme en plus soit 73,2 + 36,6 = 109,8.

Il faut savoir que pour tout produit d’information ou de vente à distance vous avez 14 jours pour vous rétracter quelque soit le produit. Si le délai de rétractation n’est pas indiqué dans les conditions générales de vente ou le contrat de vente alors celui-ci est porté à 12 mois.

Si vous tombez sur un cas comme le mien je vous conseille de contacter la DGCCRF (☎ 3939) qui saura vous conseiller au mieux et peut-être taper un coup de bambou sur les doigts de la société en question.
Je suis actuellement en liasion avec eux sur ce cas là. On ne sait jamais, si ca peut servir à quelqu’un un jour…

Conclusion

Pour conclure, j’avoue que c’est quand même un peu de ma faute et que je ne me suis pas assez renseigné en amont. On peut voir sur Google que la société à 2,5 étoiles sur 5 avec 24 avis.

channel manager

C’est encore pire que la maison d’arrêt de Corbas. Bon OK il n’y a que deux avis mais on s’y rapproche non ?

channel manager

Du coup j’envisage de passer chez Bookingsync  ; le jour où je passerai chez eux et j’envisage de le faire alors je vous raconterai tout dans le moindre détail.

Si vous avez des questions sur les Channel manager, que vous voulez en prendre un, que vous en avez déjà un et si oui lequel ? Alors partagez le ci-dessous dans les commentaires.

 

À bientôt !

 

Recherches utilisées pour trouver cet article : comparatif channel manager,qu\est-ce qu\un mé

One Response

  1. David Demaire
    16 mars 2017